Notre portrait du Setter Gordon

Voici, dans les grandes lignes, une présentation du Setter Gordon.

10 Frodo 11 Loona

En général

D’origine écossaise, il est puissant et sa beauté morphologique est mise en évidence par sa robe noir de jais et feu. C’est un chien qui a de la classe, construit pour le galop. Pour plus de précision du standard FCI, veuillez vous rendre sur le site de la FCI : www.fci.be.

Origine

Son nom vient du duc Alexander de Gordon qui, au 18ème siècle, dans ses chenils à Aberdeen, s’était donné comme but de créer une lignée de chiens rustiques et capables de chasser des oiseaux comme la grouse, très difficile à approcher.

20 Frodo

Chien de compagnie

Le Setter gordon est un chien qui aime être près de ses maîtres et qui voue une grande affection à la famille entière.
Un « bon » gordon doit avoir un caractère doux, loyal, docile. Ses rapports avec les enfants sont excellents et sont très bons avec les autres chiens. C’est un chien sociable, bien dans sa tête, même s’il peut se montrer un peu réservé envers les étrangers. Par contre, les amis de ses maîtres sont ses amis.
L’éducation du gordon comme chien de compagnie ne pose pas de problème majeur, pour autant que le maître soit patient et ferme. Le gordon s’adapte facilement à différentes circonstances : d’une part, il sait être calme à la maison et apprécier une promenade en ville ; d’autre part, il sait être actif et endurant sur un terrain de travail.

30 Portrait de famille 31 Calin 33 On aime le canape 34-On adore les promenades

Chien de chasse

Sa puissance et son ossature solide lui permettent de travailler en terrains divers. Ses qualités de nez sont reconnues et appréciées des chasseurs. C’est un chien qui s’adapte aussi aux différents gibiers [bécasses, bécassines, perdrix, faisans,...]. Le rapport doit souvent être enseigné, il n’est pas naturel. Le Gordon se montre en général bon élève, les dresseurs le disent docile et obéissant. Il respecte un maître ferme et volontaire qui sait patiemment se faire comprendre.

41 Loona travaille ses qualites chiens d arret 42 43

Expériences personnelles et conseils

Obéissance :

Nous conseillons à tout acquéreur d’un setter gordon de suivre des cours d’obéissance dans un club qui respecte la nature du chien de chasse [un setter ne s’éduque pas comme un berger allemand par exemple]. Le but premier est d’avoir un chien avec lequel vous serez heureux et réciproquement.
Le setter gordon est un chien qui apprend à respecter les notions de base [assis, couché, debout, reste, aux pieds, refus d’appât,...] plus au moins rapidement. Bien sûr, chaque chien progresse à son rythme mais on arrive à un résultat très satisfaisant pour tous. Ensuite, avec de la patience et de l’entraînement, on peut perfectionner les différentes aptitudes d’obéissance classique (durée du coucher, ne pas bouger même si le maître s’éloigne et que d’autres personnes s’approchent,...). Il faut profiter des jeux quand il est chiot pour lui faire assimiler le rapport d’objet. Sans oublier que c’est un chien de chasse et que des apprentissages spécifiques peuvent être inculqués, mais pour cela nous ne sommes pas des experts.

51
Assis !

56
Au pied (ou presque)

54

Socialisation
Un gordon bien socialisé devient un agréable compagnon, en toute circonstance.

Comme nos chiens partagent notre toit, ils partagent aussi nos ... canapés. Il est vrai que Jodie a su, à l’époque, se montrer assez obstinée que pour remporter cette victoire (qu’on lui a concédée facilement. Avouons-le, nous aimons leur présence câline).

53
Confortable ?

53bis
Confortable !

C’est un chien qui aime montrer son affection à son maître, entre autre lorsque celui-ci rentre à la maison après une absence. Nous conseillons d’apprendre au chiot que cette démonstration ne doit pas se faire en « sautant » sur son maître, n’oubliez pas qu’un chiot cela grandit. A vous de voir...

52
A éviter

Pour le peu que nous en avons fait, c’est aussi un chien qui aime « travailler » en agility. Sauts d’obstacles, passerelle, tunnel,... sont pour eux synonymes d’activités ludiques pendant lesquelles la complicité avec leur maître est évidente. Et si ce genre d’exercices est proposé dans un cours d’obéissance, nos setters gordon sont aux anges.

Remarque : vu que ce sont de grands chiens, il ne faut pas commencer l’agility trop tôt et avec des obstacles trop hauts (même si le chien est demandeur) afin de ménager leurs hanches.

En promenade, il ne faut pas oublier que ce sont des chiens de chasse. Si le chien est en liberté et qu’un gibier détale devant lui, le chien va le poursuivre et en plus il devient ... sourd ! Il ne faut pas espérer, si on n’a pas anticipé l’action, avoir un rappel immédiat. Nous pensons qu’un travail très spécifique est nécessaire pour obtenir un bon rappel dans ce genre de situation. De même, sur un marché, il sera plus attiré par l’échoppe des poules que celle du fleuriste, en ville plus par les pigeons que les vitrines de mode, qu’on se le dise !

55
Un gordon a besoin d’exercices

58
Rencontre avec Rita l’alsacienne

La cage :

Nos chiens ont, dès leur jeune âge, été habitués à ce que leur panier soit une cage, ouverte. Celle-ci est devenue pour eux synonyme de « repaire » où l’on n’est pas dérangé, où on fait sa sieste, où l’on se sent en sécurité. Ils aiment s’y réfugier en toutes circonstances (orages, maison « envahie » par des invités ...).

La cage devient une facilité lorsque nous voyageons avec eux. En voiture, ils sautent dans celle qui est prévue dans le coffre sans hésiter et peuvent y voyager pendant des heures sans problème. Leur récompense est au bout du périple et ils le savent. De même, c’est une facilité très importante lorsque l’on loge à l’hôtel ou dans un gite. Nos compagnons savent directement où se trouve leur place.

59
Les chiots se sont naturellement approprié la cage mise à leur disposition, il y a même overbooking !

59bis

Gourmandises :

Il faut savoir que les gordon sont gourmands, tout les attire. Bien sûr, avec un peu d’éducation, ils vont respecter l’ordre de ne pas toucher la nourriture et de rester couchés aux pieds (au restaurant par exemple). Mais soyez sur vos gardes : dès que l’on quitte la table dressée ou que l’on s’absente d’une pièce où se trouve le met tant convoité, le risque est grand de voir votre compagnon succomber à la tentation.

Petite anecdote : Jodie a mis au point le stratagème suivant : au moment d’un repas, elle fait mine de devoir sortir avec insistance (besoin urgent...) et lorsque l’un de nous se lève de table pour lui ouvrir la porte, elle en profite pour faire demi-tour rapidement et se rendre vers la place devenue le point faible de la tablée. Et là, toute distraction de notre part se paie ! Si cela ne marche pas, il est comique de voir son cinéma : elle va prendre en gueule n’importe quoi (courrier, journal, torchon, serviette,...) pour nous l’apporter. Magnifique rapport d’objet qui, dans sa tête, mérite une récompense !!!

60
Et hop, plus de tarte !

Jardinage :

Comme déjà signalé dans un autre article, nos chiens ont accès au jardin et aiment y apporter leur touche personnelle. C’est pourquoi il faut prendre ses précautions si on aime un beau jardin, fleuri et impeccable car leur goût de l’esthétique est différent du nôtre (et de Le Nôtre).

Attention : certains bulbes sont très dangereux (lys, muguets, jonquilles, narcisses,...). Frodo a été intoxiqué en ayant mastiqué une tige et un bulbe de lys au point de perdre tout contrôle au niveau de la coordination des mouvements et commençait une paralysie au niveau des pattes. Il n’y a aucun remède si ce n’est espérer une évacuation maximale du poison (en donnant du charbon de bois par exemple). Ce fut trois longs jours d’anxiété avant d’apprendre qu’il était sauvé ; sa taille et sa bonne condition physique ont été déterminantes d’après le vétérinaire.

61
Elle m’aime un peu, beaucoup,...

62
Un parterre frais pour la sieste, il n’y a rien de mieux .